Dossier

Consommer local

Qu’est-ce qui fait la richesse d’un quartier ou d’une région? Quelles sont les adresses qui les colorent et les animent?

Assurément, un café charmant où prendre le temps de s’arrêter, un resto qu’on a adopté, un commerce spécialisé, une boutique qui a une âme, un marchand sympathique, un artisan rempli de talent…

Si on ne veut pas se retrouver dans un environnement anonyme et standardisé, sans saveurs ni couleurs particulières, à faire ses courses d’une méga surface à une autre sans attache ou contact chaleureux, il n’y a pas des tonnes d’options: il faut soutenir nos commerces de quartier et nos producteurs et artisans locaux. Dans la mesure de ce qui est possible pour chacun, bien sûr, mais aidons-les à traverser ces moments difficiles.

Voici quelques-unes de mes astuces pour soutenir les restos, les commerces, les artisans et les producteurs locaux :

 

///////////////

PRATIQUER LA LIVRAISON À DOMICILE

 

Pour un resto à la maison 

Connaissez-vous Resto Loco ? Une Startup Montréalaise qui a déployé un nouveau service de livraison abordable dans plusieurs régions du Québec (Montréal, Québec et Saguenay) pour venir en aide aux restaurateurs d’ici qui payent des sommes exorbitantes aux grandes applications de livraison populaires. Ce service de livraison est offert à un tarif beaucoup moins élevé que la concurrence. La formule «à emporter» est bien sûr à privilégier quand on peut, mais les restaurateurs d’ici ont maintenant une alternative, pour autant que nous utilisions cette application pour les encourager.

Notre épicerie locale, livrée à notre porte… 

Je fais là une parenthèse montréalaise, car ce service n’est pas encore déployé dans tout le Québec (ce n’est peut-être qu’une question de temps, espérons-le…). Bref, il s’agit de Cooldel! Une plateforme pour faire son épicerie locale en ligne offrant une livraison le jour-même dans le Grand Montréal. Leur souhait : que toutes les épiceries, quelle que soit leur taille, puissent rivaliser en ligne.

Les abonnements aux paniers de fruits et légumes des maraîchers du Québec 

On ne les compte plus tellement il y en a. Quelle bonne idée !

 

///////////////

OPTER POUR DES PLATEFORMES QUI NE PROPOSENT QUE DES PRODUITS LOCAUX (OU PRESQUE)

Je vous suggère Ma zone Québec, un portail de vente en ligne pour les entreprises du Québec qui a vu le jour cette année.

 

///////////////

S’ÉQUIPER D’OUTILS POUR ALLER À LA RENCONTRE DES PRODUCTEURS ET ARTISANS LOCAUX

J’ai été surprise de découvrir qu’il existait autant d’outils répertoriant les artisans et producteurs locaux selon où nous nous trouvons ! En voici 2 :

Une carte interactive des marchés publics québécois : https://ampq.ca/

Parce qu’il n’y a rien de mieux que les marchés pour soutenir l’économie locale. Et quel plaisir de s’y rendre!

Je suis aussi tombée sur Ulocal, une application gratuite et un site web qui met de l’avant les entreprises qui fabriquent, utilisent ou distribuent des produits locaux. 

 

Je ne sais plus qui m’a dit un jour «acheter à l’étranger est une dépense, consommer un produit local est un investissement». Cette année plus que jamais, cette phrase me semble tellement évidente…

Disponible en librairie et à ko-editions.ca